Au secours Babacar NDiaye !Ta soeur africaine veut nous gâcher la mise. Ce n'est pas une plainsanterie mais c'est ce que les organisateurs et autres défenseurs du Rallye Dakar pensent.

Nous l'aurons compris, le Dakar est un rituel qui consiste chaque année à aller verser du sang en guise de sacrifice. Dans deux jours, cette course du sacrifice humain va prendre la route et la question qui nous obnubile maintenant c'est de savoir combien d'enfants ou des personnes seront sacrifiés pour satisfaire la soif de pouvoir qui animent les dirigeants et organisateurs de cette équipée qui aujourd'hui est loin de l'esprit de Daniel Balavoine ? Quelle est la quantité de sang necéssaire pour acquérir le pouvoir tant recherché dans des sectes dont nombreux sont membres influents ? Faut-il toujours que ce soit le sang de nos enfants ? Telles sont les interrogations d'une villageoise qui montrait déjà sa tristesse à l'idée de savoir que les blancs arrivent encore avec leurs motos et leurs voitures.

Nous apprenons que la présidente du CAVAD, Claire Aymes a été contactée par une journaliste de R.F.I pour parler du Dakar. Claire Aymes sera opposée à Babacar NDIAYE. Invitation que Claire a décliné parce qu'elle estime à juste titre que le sieur Ndiaye Babacar, aussi journaliste et africain qu'il soit*, n'est en rien concerné par cette course dont-il ignore même les enjeux et, jouerait ce que l'on appelle communément "le nègre de service". A t-il fini de défendre Abdoulaye Wade, devenu un dictateur depuis qu'il a gouté aux joies du pouvoir pour venir défendre ASO ?

Nous nous posons la question de savoir pourquoi un journaliste et non un organisateur pour affronter Claire Aymes ? Mais plus insidieux dans cette démarche c'est d'aller dénicher un "Nègre" pour venir "combattre" la présidente du CAVAD.Lui a t-on préféré un journaliste Noir, pour ses origines ou pour sa meilleure connaissance du Dakar par rapport aux journalistes "blancs ? Chacun aura compris la stratégie et la vilété qui se cache derrière ce choix.

Nous n'insisterons pas beaucoup sur le fait que ce Babacar Ndiaye accepte même l'idée d'affronter Claire Aymes. Même le plus élémentaire des hommes sur terre aurait compris le jeu qui se trame. "Regarder deux africains qui s'affrontent" ainsi ricaneront les donneurs d'ordre pendant que l'homme de peu de vergognes qu'est Babacar Ndiaye s'évertuera à étriper Claire Aymes comme tout bon nègre au service de son maître.

Nous nous félicitons de la décision de Claire Aymes qui insiste sur le fait qu'elle ne veut avoir à faire qu'aux organisateurs et non aux valets fussent-ils nègres et journalistes.
Aucune distraction ne doit faire oublier que, c'est la vie des enfants et de millions d'africains qui est en jeu avec cette course. Combien de familles perdront encore leurs enfants pour assouvir la soif de pouvoir des gens enrôles dans des sectes obscures qui demandent en guise de sacrifice le sang humain ? Maris Saukans qui a tué les enfants le rallye dernier réussira t-il encore l'exploit d'en faucher d'autres ?

* L'argument de vente de la personne de R.F.I à Claire était de lui dire que ce journaliste est africain. Où est donc le rapport ? Pourquoi l'origine de ce journaliste importe t-elle tant ?