Une excellente contribution de Théophile Kouamouo lu sur le Net. Il me rappelle à sa façon MBOA. Lisez plutôt.

Les commentateurs de presse et la blogosphère africaine ne se sont pas trop attardés sur la polémique à distance entre le Guide libyen Muammar Kadhafi et le commissaire européen au développement Louis Michel, mais il me semble qu'elle illustre bien la fameuse "arrogance européenne" dont je parlais dans un précédent post.

Louis_MichelCertes, l'Afrique n'a pas mandaté Kadhafi pour déclarer, lors d'une conférence publique à Lisbonne : "Les forces coloniales doivent dédommager les peuples qu’elles ont colonisés et dont elles ont spolié les richesses (...) Ce sera un des points principaux du sommet : les compensations pour la période coloniale". Mais la réaction de Louis Michel est stupéfiante d'indignité et de suffisance. "Les colonisateurs ont déjà payé des sommes considérables pendant des décennies. Ces sommes n’ont pas toujours été utilisées au mieux. Et on continue, donc on n’a pas de leçon à recevoir de ce point de vue".

Si une longue littérature pertinente n'avait pas mis en lumière "l'envers de la dette" et le système mafieux de l'aide au développement qui a longtemps servi à financer des "pays-clients" dans le cadre de la guerre froide (lesquels arrosaient par la suite les partis politiques des "pays-donateurs), on aurait pu accorder à Louis Michel des circonstances atténuantes.

Mais l'ancien chef de la diplomatie belge est définitivement inexcusable. D'abord, parce qu'il biaise le débat. Quand et où est-ce que l'aide au développement a-t-elle été présentée comme une compensation pour les crimes coloniaux ? Par ailleurs, lorsqu'on voit le système inique des pensions à double vitesse pour les anciens combattants des guerres mondiales en France - selon qu'ils aient été soldats métropolitains ou tirailleurs -, l'on se rend bien compte que ni la justice ni les dédommagements n'ont jamais été au programme de la décolonisation. Relire l'histoire de la Guinée et se rémémorer la "punition" de De Gaulle à Sékou Touré - l'homme du "non" à la Communauté - peut aussi mettre les idées bien en place.

Mais disons que Louis Michel n'est pas Français. Justement... il est Belge ! Il a forcément lu "Les Fantômes du Roi Léopold - un holocauste oublié", ouvrage d'Adam Hotschild qui raconte avec force détails la "terreur coloniale dans l'Etat du Congo" et le pillage éhonté d'un pays plus grand que l'Europe de l'Ouest. Il sait comment son pays a saboté l'indépendance de la République démocratique du Congo et participé à l'assassinat de Patrice Lumumba. Il se souvient du soutien belge à Mobutu Sese Seko, dictateur aux mains sanguinolentes - c'est sans doute ce qu'il considère comme les "sommes considérables" payées aux anciennes colonies... Il est conscient que son pays a miné l'indépendance du Rwanda en y important le tribalisme structurel qui vient par ailleurs d'y resurgir de façon grotesque. C'est bien la Belgique qui a figé les catégories "Hutu" et "Tutsi" au pays des Mille Collines !

Personnellement, je ne mènerai jamais le combat des "réparations" parce qu'il est vain et perpétue l'image de l'Afrique spectatrice de l'Histoire et quémandeuse. Ce combat ne mène à rien parce que les Européens n'ont aucune intention de payer quoi que ce soit et personne ne peut les y obliger. Ce qu'il est urgent de faire, c'est de mettre fin à la guerre civile qui ravage l'Afrique depuis trop longtemps (que ses manifestations soient ouvertes ou larvées). Ce qui est urgent de faire, c'est l'unification politique et économique du continent et l'utilisation du formidable levier de ses richesses naturelles pour relever les défis démographique, industriel, sanitaire et social qui nous attendent. C'est prendre une revanche tranquille sur une Histoire qui nous a marginalisés.

Mais il n'est pas interdit de lutter contre les falsificateurs et les négationnistes qui, croulant sous le poids des crimes qui ont fait la prospérité de leurs pères, n'en finissent pas de raconter des histoires qui insultent la mémoire collective de l'humanité. Il faut en finir avec l'arrogance européenne !

PS : L'Italie a déjà indemnisé la Libye pour la dédommager des agressions du passé : http://www.minorites.org/article.php?IDA=18504