MBOA nous apporte un autre éclairage de la situation des enfants qui ont failli être enlevés par des bandits sous le nom de l'humanitaire.

Arche de Zoé n'a pas encore fini de dévoiler les dessous de ses "cales".
C'est ainsi que d'après nos investigations, nous savons à coup sûr qu'après l'implication des Sarkozy, le rallye Dakar est aussi un maillon de la chaine qui a failli étrangler les 103 enfants déclarés orphelins dans le but de faciliter leur enlèvement.

Nous savons que comme au Rwanda, une opération obscure et mafieuse dans laquelle la France joue un grand rôle est entrain de se monter. Il faut nettoyer "entendre créer un autre Rwanda" dans la zone du Darfour, afin de créer un exode pour mieux exploiter le pétrole et s'approprier les sous-sols dont on connait aujourd'hui l'étendue des richesses.

C'est ainsi qu'il est aujourd'hui facile de comprendre pourquoi le nom des Sarkozy apparait dans cette affaire, puisque loin d'être une simple lubie de Eric Breteau (président de l'Arche de Zoé), c'est depuis les sommets de l'état que tout se trame. On comprend encore mieux l'accusation implicite de ce dernier, lorsqu'il déclare que les autorités françaises sont entrain de le lâcher. Arche de Zoé est un fusible qui a sauté et qui appelle à toute vigilance contre ces ONG's qui fleurissent au Darfour et en Afrique en général. Plus un doute ne doit subsister quant aux réelles intentions de ces organisations non gouvernementales très gouvernées par leurs états respectifs.

Carole Montillet et Hubert Auriol, deux indécollables du Rallye Dakar qui se retrouvent partie prenante dans des opérations d'enlèvement d'enfants dans la région du Darfour et aux frontière avec le Tchad. Alors que cette course ne traverse pas cette partie du continent, mais que pouvaient donc faire ces deux là dans l'affaire alors qu'ils (Rallye Dakar et Amaury Sport Organisation) n'ont jamais rien fait de concret au Sénégal ou au Mali (qui a interdit entretemps le passage de la mécanique de la mort sur son territoire).
Ces deux personnages aident donc à l'évacuation des enfants et comme parrain de cette opération, ils verront aussi leur côte montée auprès du public français, très friand de voir ses ressortissants au devant des grandes causes.

Comme dans le passé, on mettait à contribution, scientifiques, anthropologues, églises, etc...pour démontrer l'infériorité du "nègre" pour le rendre esclave, aujourd'hui les puissances occidentales dont la France mettent en œuvre toutes les batteries (humanitaire, militaire, Stars etc...)  pour créer un grand champ de bataille au Darfour pour garantir leur approvisionnement en pétrole.

Il est important de noter ici que le président Bachir du soudan, qui a mauvaise presse chez les occidentaux, a, d'après nos informations, subodoré le danger et compris les enjeux du Darfour ce qui lui vaut les outrages des pseudos intellectuels et de l'ONU.

Les Africains doivent donc et le Tchad surtout exiger le départ par tous les moyens des forces françaises qui veulent se renforcer pour "faire semblant de contrer le pire qui se prépare", car toute cette logistique est en préparation d'un autre génocide pour l'extraction du pétrole et l'appropriation des sols.

Source MBOA