Les 103 du Tchad : vol d'enfants, abus de confiance, persistance de mensonges: "on va les sauver d'une mort certaine"

Dans cette affaire, comment peut-on oser encore se poser la question "si les bénévoles de l'Arche de Zoé ont été ou non trompés, par leurs interlocuteurs tchadiens" ?
C'est le comble !
La presse se demande si les auteurs du délit ont été abusés afin de leur trouver des circonstances atténuantes, si ce n'est de les disculper!!

Mais pourquoi la presse feint-elle d'oublier que l'Arche de Zoé a bâti sa campagne sur "sauver les enfants d'une mort certaine" ou "un enfant meurt tous les cinq minutes" dans cette région ?
S'est on vraiment posé la question de ce qui a vraiment été dit aux vrais parents ?
Comment, en vertu de quoi, les bénévoles auraient-ils changé le slogan de leur campagne vis-à-vis des vrais parents ? Pourquoi n'auraient il pas expliqué aux parents qu'ils voulaient "sauver ces enfants d'une mort certaine" attestée par leurs expériences scientifiques et médicales (pompiers, infirmères) et militaires (conseil et soutien de l'armée française); leur proposer l'école ou des gâteaux ne seraient que la cerise "empoisonnée" sur le gâteau.

Quand des parents-adoptifs-
clients ont déjà payé près de 2500 euros pour "sauver des enfants", on imagine la pression que cela peut exercer sur un "prestataire de service" qui a du mal à remplir son contrat pour lequel il a déjà été payé.
Surtout quand certains couples ont déjà manifesté leur mécontentement quand on leur a signalé qu'ils n'auront pas d'enfants.

On se rappelle alors que de vrais parents ont expliqué que "nous nous n'oublierons jamais le visage de ces Blancs qui sont venus une première fois proposer de sauver les orphelins de père ou de mère; puis ils sont revenus en disant qu'ils allaient en fin de compte aider TOUS les petits enfants de moins de 5 ans"

Cela ne ressemble-t-il pas à une tentative "désespérée" de remplir le contrat ?
Car l'opération qui initialement avait prévu de "sauver" 10.000 enfants avant d'être revue à la baisse à 1000, semble avoir pris le chemin d'un échec financier pour les prometteurs; les parents et les villageois de la région frontalière Tchad-Darfour n'étant visiblement pas enthousiaste à l'idée de se séparer de leurs petits bouts de vie de moins de 5 ans.

Oui, il est malhonnête et condamnable de vouloir faire porter le chapeau aux intermédiaires tchadiens!
Ce comportement  s'inscrit dans la campagne permanente orchestrée en France par les faux-amis des Noirs qui ne supportent pas l'idée que le Noir puisse demander Réparations auprès de la France pour le crime de l'esclavage colonial sous le fallacieux prétexte que "ce sont les Noirs qui ont vendu les Noirs".

C'est pour cette raison que tous les "humains" de la planète doivent exiger Réparations pour ce crime et pour ceux commis sur les ancêtres de ses enfants razziés, déportés, esclavisés, déshumanisés.

Gilbert Léonard
Pétition à cet effet :http://www.gopetition.com/online/15060.html