Le CRIF qui s'inquiète de l'antisémitisme devrait plutôt regarder dans ses propres cases et nettoyer la montée de l'auto-sémitisme grimpant qui sévit chez ses ouailles.
Après le rabbin qui s'auto poignarde, la fille du RER qui se déchire en voyant des Arabes et des gros Noirs, c'est au tour d'une adolescente de 13 ans de rentrer dans la cour des grands. A 13 ans mentir éhontement sur des sujets aussi graves dénote de l'éducation mensongère inculquée dans certains foyers pour attiser la haine entre les individus. Et il faut dire qu'à ce joli jeu, nous sommes servis. Un individu qui symbolise la caution morale, qui se livre à l'automutilation dans le seul but de démontrer l'antisémitisme en France témoigne des intentions de la communauté juive pour la France.  Fort heureusement, il y en a qui ne veulent pas jouer dans cette puanteur. Mais on peut les compter dans les doigts de la main.

Cette jeune enfant de 13 ans qui s'invente des histoires a bien assimilé la leçon que l'on distille dans certains foyers une fois rentrée à la maison.
Disons seulement que tout cela est dégueulasse et l'argumentaire est bien connu maintenant. Dans l'affaire Ilan Halimi, les Noirs se seraient jetés sur la victime parce que juif, parce que riche etc..... Ah !!!! il a encore de beaux jours devant lui, l'autosémitisme.
A quand le bébé autosémite ??????

Rappel des faits.

Paris, le 11 octobre 2007,

Métro Pantin, Affaire RER D bis:  une ado juive a inventé son agression par des Africains et Maghrébins

Après l'affaire du RER D de juillet 2004, voici l'affaire du métro Pantin d'octobre 2007.
L'on apprend encore une fois qu'une jeune fille, de confession juive, âgée seulement de 13 ans, a inventé une agression dans le métro Pantin, accusant des jeunes de type africain et maghrébin.(20 minutes du 11/10/07).
Devant l'incohérence de ses propos, la jeune fille a fini par avouer s'être accidentellement blessée avec un grillage, sans plus de détails.

Selon le NouvelObs du 9 octobre, la fille avait indiqué que les jeunes l'avaient attaquée en préjugeant de sa richesse du fait de sa confession puisqu'ils "lui ont demandé si elle était juive", puis ont ajouté "'tu es juive, les juifs sont riches'", en proférant des menaces de mort, avec un cutter.

En inventant encore une fois de jeunes agresseurs antisémites de type africain et maghrébin, ce sont les deux communautés africaine et maghrébine qui sont jetées en pâture à la vindicte populaire par ce mensonge relayé par de grands quotidiens nationaux.
L'ajout de la mention "tu es juive, les juifs sont riches" rappelle incontestablement l'affaire Halimi/Fofana dans laquelle médias, politiques et associations soi-disant antiracistes avaient vu de l'antisémitisme alors que la plupart des victimes n'étaient ni de confession ni d'origine juive. [selon le NouvelObs du 21/02/2006: "Environ 1/4 de ces personnalités étaient de confession ou d'origine juive", c'est-à-dire que les 3/4 de ces personnalités victimes n'étaient ni de confession, ni d'origine juive]

On se rappelle que dans un communiqué du CRIF du 09 mars 2006, intitulé "la France est en danger" il était écrit: "Nous mettons les autorités en garde : cette situation d’une gravité extrême risque d’amener des réactions incontrôlables d’auto-défense. Faut-il rappeler que depuis le début de la vague d’actes antisémites en septembre 2000, il n’y a pas eu une seule action de rétorsion d’origine juive ?"
Or une série d'attaques avaient été orchestrées par des groupuscules dans la période prétendument restée "sans rétorsion" et précédent le communiqué:
  - le 3 janvier 2003, médiatisation de la fausse agression au couteau d'un rabbin qui accuse un individu casqué qui aurait pris la fuite au nom de "Allah ou' Akbar".
  - le 11 juillet 2004, médiatisation de la fausse agression du RER D par de prétendus Noirs antisémites a été surexploitée
  - le 17 septembre 2004, un blouson rouge, une kippa et un revolver sont retrouvés dans la loge de Dieudonné M'Bal M'Bala
  - le 28 septembre 2004, agression d'un auteur dans une librairie
  - le1er Mars 2005, Dieudonné est agressé en Martinique
Il faut rappeler:
- le 25 avril 2006, un mois et demi après le communiqué, agression à Paris des enfants de Dieudonné
- le 9 janvier 2007, un éboueur d'origine mauritanienne est lâchement agressé par une bande de jeunes de confession juive rue des rosiers

Cet événement provoqué par une jeune fille âgée seulement de 13 ans montre les dangers de l'univers éducatif et culturel dans lequel baigne des enfants et des adolescents manipulés par des adultes dont l'idéologie ne sert pas la cause de l'Humanité.