Sarko_Plantu

Il est un fait aujourd’hui en France qui, de l’avis même des observateurs avisés, n’est plus à nier c’est l’acharnement officiel et institutionnalisé à l’endroit des immigrés. Plus précisément les personnes de couleur dite « noire ». Dans sa sempiternelle lutte contre le Front National, l’Etat français laisse mourir, quand sa police n’y participe pas, des citoyens Noirs.

Parmi les immigrés, tous ne seront pas logés à la même enseigne. Selon que l’on est Arabe ou Noir Africain et Noir Antillais, le sort ne s’abattra pas sur vous avec la même intensité. Plus la couleur de la peau s’apparente au type occidental, un peu moins, se resserre l’étau autour de vous. C’est la raison pour laquelle ceux des Antillais qui se croient épargnés par cet acharnement parce que « Français », seront de plus en plus déçus car l’emballement de la mécanique ne fait aucun distinguo. Noir c’est Noir comme dit la chanson de l’autre.

L’appel de la haine, initié par des Finkielkraut, Patrick Gaubert, Pierre André Taguieff et même Bernard Kouchner, exhortant , implorant « David, Kader et Sébastien » à se mobiliser contre les Noirs, était et est on ne peut plus explicite de ce qui se trame. Pour casser du Noir, on ne recule devant aucune filouterie, quitte à pactiser avec ses ennemis.

L’actuel président français encore ministre de l’intérieur il y a quelques mois en arrière, laissait déjà percevoir sa hargne et son hardiesse au travail, pour faire de la négrophobie, une de ses priorités, la clé de voûte de sa politique hégémonique. Il est en passe de la réussir avec la bénédiction des pseudos associations dites de droit de l’homme.

Seule question, jusque quand les concernés resteront-ils amorphes et spectateurs du drame annoncé au préalable par le président de la république ? En ce sens, je vous invite à lire le texte très instructif de l’un des blogs qui a toute ma sympathie, pour sa justesse dans l’analyse et sa lecture juste de la situation. Traitre ou Activiste, le système vous combattra.

Nicolas Sarkozy est en mission, celle qui, au nom de la chasse au Front National, consiste à casser du Noir pour faire reculer l'extrême droite dont il reprend les thèses jusqu'à en faire pâlir le leader Jean Marie Lepen de colère. A bon entendeur ! C'est ainsi que se fait la politique chez nos amis français.