De notre chère patrie la France, la police devient plus qu'entreprenante juste à l'image de son président que l'on voit et entend partout. Cet entrain au travail inquiète beaucoup en hexagone, qui commence à croire en une hyperactivité de la part du président et de sa police. La France serait-elle atteinte d'hyperactivité ?

En l'espace de quelques mois, La police nationale Française s'est faite omniprésente et très efficace. Entre un jeune africain qui est retrouvé mort dans des conditions plus que suspectes, un chauffard qui ne respecte pas la signalisation routière et qui tue un gamin de 14 ans, une vieille de 70 ans qui se fait scruter les parties sensibles pendant qu'elle prenait son bain, etc. il faut avouer que la police de France travaille. Et c'est ce que réclame le président Sarkozy. Une France qui travaille comme lui même. Quoi de plus normale donc pour ces anciens protégés ?

L'inquiétude gagne les esprits, car l'hyperactivité, de l'avis des psychologues n'est pas forcément le signe d'un travail bien fait et d'un bon état de santé mentale et psychique. Il semblerait même que ce soit tout le contraire. Car on confondrait par exemple vitesse et précipitation, efficacité et empressement etc...

Les Français sont habitués à voir des présidents posés, calmes et pondérés, mais avec le président Sarkozy, ils assisteraient à de la "guignolade", comme me disait un collègue français. C'est à dire une espèce d'individu qui n'a pas forcément la maitrise de son Être et qui pourrait foutre d'un moment à l'autre, le chaos. D'après un récent sondage, il semblerait que les Français voudraient être rassurés et savoir que leur président est quand même suivi par des experts psychiatre et psychologue, car à cette allure, ils ne sont pas convaincus qu'il mène la France à bon port. De même ils craignent les dérives policières, dénoncées par différents rapports des organisations des droits de l'homme, et qui vont en grandissant.

Est-ce à dire que les 53% des autres qui ont plébiscité Nicolas Sarkozy à la girouette dame Royale (qui ne croit pas à son propre programme) auraient été si manipulés au point de ne pas voir en leur président le symbole de la pondération ? Nos amis français oublieraient tout de même une chose, le président français actuel est un président de la rupture et celle-ci s'incarnera partout et quoi de plus normale dans la police, lui qui a été le chef de celle-ci pendant de bonnes années.